Je veux un helicoptere, ski episode 2

Publié le par sfourot

La solitude peut parfois etre difficile a vivre. Surtout quand on se retrouve a des milliers de kilometres de sa famille, de sa copine, de ses amis... Mais parfois, cette solitude peut provoquer des sensations indescriptibles. Comme par exemple quand on se retrouve propulse par un helicoptere au sommet d`une montagne enneigee au possible. Dans ces moments la on se sent seul au monde, et qu`est-ce que c`est bon!! Imaginez: une navette vient vous chercher au pied de votre residence, vous emmene sur une base d`helicopteres au pied des montagnes. Apres un court briefing securite, vous montez dans cet engin, il survole des dizaines de montagnes toutes blanches et vous pose enfin au sommet de l`une d`elle. L`engin repart pour laisser place a un silence d`or.

C`est a ce moment la que j`ai compris ce qu`est le paradis: pas un bruit, juste le vent qui me murmure tout doucement a l`oreille que la journee s`annonce des meilleures, et le soleil qui me chauffe le visage et m`incite a rester encore un peu plus longtemps au sommet pour savourer le moment et profiter de ces instants magiques. Le paysage n`a jamais ete aussi beau: le ciel d`un bleu sombre decoupe tout autour de moi par des montagnes plus blanches et plus pures les unes que les autres... Le moment est alors venu d`engager ses spatules dans le champ de poudreuse qui s`offre a nous. Une sensation d`euphorie me gagne et me traverse tout le corps. L`impression que tout ca est irreel, que ce n`est qu`un reve, que ce n`est pas possible que ce soit possible! Et pourtant si, je suis bel et bien en train de tailler des courbes du tonnerre dans 20cm de poudreuse. La neige est douce, j`ai le sentiment de planer, au sens propre comme au sens figure. Le plaisir est si immense qu`on en oublie tout, jusqu`aux choses les plus basiques. En arrivant a la premiere halte, je realise que j`ai effectue la descente sans respirer, tellement c`est a couper le souffle! Pas le temps de prendre sa respiration, nous voila repartis dans une petite combe, half-pipe improvise. On ressort de la combe, de moins en moins de neige sous les semelles au fur et a mesure qu`on descent mais toujours des sensations enormes de glisse et de virages coupes. L`helicoptere nous attend un peu plus bas et nous remonte vite fait bien fait au sommet d`une autre montagne, tout aussi blanche et encore privee de traces. Mais plus pour longtemps...

Pas le temps d`admirer le paysage pendant trois plombes ce coup-ci, le mur de neige en contrebas est trop tentant pour s`attarder au sommet. Pas de grosse difficulte a l`horizon, mais tout de meme de quoi prendre un pied d`enfer. La poudreuse est maintenant legere comme elle ne l`a jamais ete, et tout le long de la descente en plus. Quelques cailloux pour quelques sauts sympathiques. Grandiose du premier au dernier virage, de la premiere a la derniere descente. On en aura fait 7 en tout.  De tout en haut de la montagne, a jusqu`a qu`il n`y aie plus de neige. Le groupe etait compose d`un australien (le seul snowboarder), un neo-zelandais d`Auckland, 2 russes (et leur bouteille de whisky...), le guide et puis moi. D`apres les "vieux du coin" et les statistiques meteos, il n`y a plus eu autant de neige que ca depuis au moins une vingtaine d`annees. Autant dire que les conditions etaient absolument merveilleuses.

Prenez 1 soleil radieux, 1 massif de montagnes, 2 skis et un helicoptere, melangez le tout, saupoudrez de neige bien fraiche, et vous obtiendrez un coktail sensationnel!

Publié dans Nouvelle-Zelande

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
la je suis tt simplement en train de baver .. non ptetre pas quand meme mais ca donne plus qu'envie de rechausser les skis et de skier de voir la neige .... enfin.. profites en pour nous tous ... et pour toi bien sur ... gros bisous
Répondre